Mon kit de survie : gestion des émotions

La p’tite trousse de secours (spécial fille) !

Vos émotions vous jouent des tours et vous n’avez aucune idée de la marche à suivre pour les gérer. Vous aimeriez pouvoir les dompter, les comprendre mais aussi les exprimer, et vous ne savez pas comment vous y prendre. Au jeu de « qui contrôle qui ? » le plus souvent, les émotions l’emportent sur vous. Un handicap évident dans cette vie moderne qui impose d’être constamment au top, que ce soit au travail, à la maison, en société ….
Car la nouvelle mode, en ce troisième millénaire naissant, est de cultiver l’art de la « zénitude ». Quelle que soit la réalité de notre existence, ou l’intensité de nos galères et de nos contrariétés, quelques que soient ceux que nous croisons sur notre chemin, on nous demande en tant que femme, mère, épouse, employée, d’être toujours sereine et confiante, calme et équilibrée. Toujours prête ! Très gros challenge ! Mais ce n’est pas toujours si simple.

Parce qu’il ne faut jamais sortir sans votre nécessaire de premiers secours émotionnels, en voici quelques astuces. Je vous livre une liste que vous pouvez agrémenter de vos propres petits trucs.

  • Un déodorant, pour lutter contre les effets indésirables générés par une sudation émotionnelle excessive, à l’odeur légèrement acide.Un échantillon de parfum, pour parfaire la sensation de fraîcheur.
  • Une bouteille d’eau, pour reprendre ses esprits et réoxygéner son corps.
  • Des mouchoirs si vous avez la larme facile (très utiles aussi pour éponger discrètement la petite goutte qui perle le long du dos).
  • Une trousse de maquillage avec le minimum vital : fond de teint, blush, rouge à lèvres… pour redonner du courage et un visage serein. On oublie le mascara si on est au bord des larmes !
  • Des huiles essentielles apaisantes, à applique au creux du poignet ou sur les tempes pour un effet presque immédiat (lavande, basilic, mandarine, …).
  • Des boules antistress, discrets, à sortir même en réunion.
  • Des boules Quiès, pour vous permettre de vous isoler du bruit ou de la fureur n’importe où, à n’importe quel moment (à proscrire au bureau !).
  • De la musique zen sur MP3, pour vous détendre pendant votre trajet de retour bureau-maison.
  • Un carnet pour noter ou dessiner ce que bon vous semble lorsque vous en ressentez le besoin (ça tombe bien, c’est la grande mode des carnets fleuris….).

Car il ne s’agit pas de faire taire vos émotions ni d’ôter le sel de votre vie, mais bien d’en maîtriser le mode d’emploi afin de vous permettre d’être seule maîtresse à bord.

Alors montez, matelote, il est temps de lever l’ancre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *