Les clés de la réussite de l’entretien à distance

Les échanges à distance font partie du processus de recrutement et sont même privilégiés dans certains environnements comme le secteur IT ou les grands comptes internationaux.

Si les entretiens à distance (par messagerie instantanée ou par téléphone, entretien en visioconférence), et plus particulièrement en visioconférence, n’ont pas vocation à remplacer l’entretien en face-à-face, ils sont de plus en plus utilisés et font gagner du temps aux recruteurs et aux candidats en même temps. Ils évitent aux candidats éloignés de poser parfois une matinée ou un jour de congé, pour se déplacer et permettent au recruteur un gain de productivité non négligeable.

Utilisation du chat

Un processus de recrutement peut commencer par un bref échange en messagerie instantanée (sur Skype ou Google Hangouts par exemple.). À ce stade, il s’agit d’une pré-qualification et non d’entretien de recrutement. Lorsque le recruteur chatte avec un candidat, il attend de lui un langage plutôt synthétique, interrogatif, empathique et actif. Si les Sms et la concision des tweets ont créé de nouveaux codes comme les smileys et les abréviations, diversement appréciés selon les recruteurs, le candidat doit toujours veiller à son orthographe !

Au téléphone

Le téléphone est un autre outil de prise de contact et de pré-qualification. L’entretien téléphonique sert à valider des points de compétences et de motivation pour un poste donné. Le candidat sait réaliser telle ou telle tâche; c’est assez synthétique. La prise de contact est rapide (de 5 à 15 minutes environ) et l’entretien téléphonique peut ensuite être plus approfondi (de 15 à 45 maximum).

Le moment n’est pas propice à la vente de sa candidature, mieux vaut l’utiliser comme une accroche pour créer une suite possible, du lien, en proposant l’envoi d’une version récente de votre CV par exemple. Si vous n’êtes pas dans de bonnes conditions pour parler (dans la rue, le métro, entouré de monde), je vous recommande de proposer un autre jour et horaire de rendez-vous. Au-delà de la prise de contact, cet entretien est, selon les contextes, plus ou moins approfondi, plus ou moins formel. Le candidat doit s’y préparer car l’exercice nécessite une grande concentration et une  écoute attentive.

N’oubliez pas que tout s’entend dans une voix (votre implication, votre humeur… ) et au téléphone (tous les bruits parasites environnants).

En visioconférence

La visioconférence demande le même cadre que n’importe quel rendez-vous : on vous fixe un jour et horaire et le recruteur donne son adresse Skype par exemple. Le candidat doit s’y préparer comme pour un entretien physique et avoir la même attitude qu’en face-à-face. La ponctualité et votre présentation importent tout autant. N’oubliez pas de toujours tester votre connexion internet avant l’heure du rendez-vous, de fermer toutes les applications sur votre bureau car elles génèrent du son parasite et de l’inattention.

N’oubliez pas non plus le décor, l’endroit où pointe votre webcam. Choisissez un endroit neutre, prévenez votre entourage que vous ne devez être dérangé en aucune façon. Prévenez aussi votre chien, votre chat, surtout votre chat qui aime onduler devant l’écran et danser sur le clavier. Enfin, si vous doutez de votre matériel, que votre connexion est capricieuse, mieux vaut refuser un entretien en visioconférence et proposer un échange au téléphone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *