Comment le manque de confiance vous empêche de trouver un job ?

Entre petites et grandes déceptions, la confiance en soi est souvent mise à rude épreuve pendant une recherche d’emploi. Mais attention, car c’est un élément déterminant pour convaincre un recruteur.

Le manque de confiance est-il un frein pour un candidat ? Clairement, oui. Et cela se voit régulièrement lors des entretiens de recrutements. Prenez un instant pour vous mettre à la place du recruteur : s’il a face à lui une personne visiblement peu à l’aise, il n’a aucun intérêt à lui accorder la confiance nécessaire pour le poste. Derrière ce manque de confiance en soi, il y a souvent la peur du jugement et de l’exclusion potentielle. Ce trait de caractère touche aussi bien les jeunes au discours pas encore rodé que les seniors, qui se retrouvent sur le marché de l’emploi et sortent de la zone de confort dans laquelle ils ont pu être installés. Voix chevrotante, hésitations, mains moites, jambes qui se croisent et se décroisent, autant de signe de nervosité qui ne manqueront pas d’être analysés par les recruteurs comme le signe d’une certaine fébrilité.

Attention cependant, car avoir confiance, ce n’est pas « se la raconter ». Nous savons tous que l’entretien est une épreuve stressante, il ne s’agit pas de la cacher mais de faire en sorte qu’une relation de confiance s’installe. C’est ce que j’appelle une relation « gagnant-gagnant ».

Travaillez votre entretien pour gagner en confiance

Il existe une corrélation directe entre la

Pour lire la suite, adhérez à l’association Casezen

Adhésion annuelle : 30 euros donnant accès à un premier atelier « Vivez heureux »

alliant Emploi et Bien-être social. 

 J’adhère 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *